LA VÉRITÉ ET RIEN QUE LA VÉRITÉ

Dieu s’attribuant la Vérité, le cortège de la mathématique, coiffé par la Géométrie, s'est présenté, pour lui servir d’Ange Gardien.


Consciente de sa noble mission, la géométrie  manifesta la gloire de la Magnificence divine dans l'espace à trois dimensions en donnant le plus beau relief au Pays Mission pour accueillir les Cèdres de Dieu.


Depuis , il est impossible de penser la Géométrie, l'Espace et le LIBAN sans DIEU.Le LIBAN en reconnaissance releva le pilier principal de l'Édifice Euclidien pour assurer à la géométrie une base solide, en démontrant le cinquième postulat d'EUCLIDE par plusieurs méthodes.


La géométrie immortalisée par les "Éléments d'EUCLIDE" retrouve son trône pour produire les vérités absolues et éternelles.


Nous plaçons en tête le théorème du LIBAN suivi par le théorème d'IBN AL HAITHAM pour rendre hommage aux Savants Arabes qui ont servi vaillamment la géométrie durant sept siècles.

Click Here To Download "La Vérité et Rien que la Vérité"

 

 

 

 

The theorem of EHMEJ

 

Theorem:
«A straight line cuts all the coplanar straight lines of different directions»

By one given point B, outside of a given straight line (D) in a plane surface, let's draw any straight line (S) that cuts (D) in A. Take the bundle (F) of all straight lines around A of which each forms a determined angle with (D). The straight line (F1) that superimposes on (D) forms an angle equal to 0⁰, and the straight line (Fn), that superimposes on (S), forms an angle α.
 
theorem ehmej
 

When A and (Fn) translate on (S), the straight line of (F) keep their respective angles with  (S) constant, therefore their directions remain fixed, and  consequently their angles with (D) remain constant. In sweeping the plane surface, only the positions occupied by (F1) don’t cut (D), while all the positions of the other straight lines of the bundle (F) cut it.
In particular, when A coincide with B, the straight line (D’), occupying the position of (F1), is the only straight line that does not cut (D).
We conclude:
 «In the plane surface, by one given point, passes only one parallel to a given straight line».
  It is what it was necessary to demonstrate.

Commentary
 

The theorem of EHMEJ applies only the two first postulates to demonstrate the fifth postulate of EUCLIDE by studying the movement of the straight line (Fn) on another straight line (S) which is a translation communicated to all the other straight lines of the bundle (F), each moving in its own direction. In this movement each straight line remains parallel to its different positions. If the founders of the hyperbolic geometry had noticed it, they would have undoubtedly understood that their definition of the parallel is wrong, and that the angle of parallelism can never be an acute angle, but it is necessarily a right angle. They would have been able, maybe, to demonstrate EUCLID’S fifth postulate.
The mathematicians, believing that there is no movement of a straight line in its own direction in hyperbolic geometry, are invited to study the definition of the straight line in order to understand the nature of the straight line, and the movements that it can do in the space of three dimensions.
 I hope that the theorem of EHMEJ, my Birth-place, carries the Mathematical Community to reject the Non-Euclidean geometries and to recognize the theorem of EHMEJ as the only true foundation of the geometry. I am ready to defend it before any jury, and to prove that its deductions are infallible. Anyone not convinced must detect a flaw in the theorem of my Birth-place.
 A well founded geometry will repair the damages undergone by the human reason since the discoveries of the Hyperbolic and Elliptic geometries. Our future generations have the full right to be taught by soundly founded mathematics. They hope that the intellectual honesty and scientific probity will prevail.
The theorem of EHMEJ invites the cosmologists to look for the origin of the universe in the big truth that is the unique source of all eternal truths generated by geometry. Their Big Bang must let the place to GOD.
The voice of the conscience carried me to address the appeal of the truth to the Chiefs of states participating in the twelfth Summit of the French speaking countries.
Rachid Matta MATTA

October 21, 2008
 

Proof of IBN Al-HAITHAM

Completed in 2005
 
Consider a quadrilateral ABCD such that:
BAD =empty ABC = empty BCD =  90º
F and E are respectively symmetric of C and D with respect to [AB], then
       [EF] = [CD]
       empty EFD = empty CDF

 

When [EF] is moved in its own direction (perpendicularly to [EC]), the quadrilateral EFMN has always [KH] as the perpendicular bisector. Then [FM] has the same direction as [EC] for all the positions M of its extremity F.
.All the segments [FM], passing through the same point F and having the same direction as [EC], should lie on one unique straight line [FD].
Then the quadrilateral ECDF is a rectangle.

NB:1
- We have proved that the points at equal distance from a straight line lie on a straight line. IBN Al-HAITHAM assumed that as a postulate.
2 - IBN Al-HAITHAM used the motion in geometry and he did not disfigure the straight line and the plane surface by the hypothesis of acute angle and obtuse angle used later by SACCHERI, LAMBERT, and the Founders of Non-Euclidean geometries.

Click Here To Download PROOF of IBN AL-HAITHAM

 

L'impossible conception des deux parallèles
de la géométrie hyperbolique

La géométrie hyperbolique (non-euclidienne) ne peut sortir du néant, car ses deux fondatrices, les deux parallèles hyperboliques (CC') et (LL'), ne peuvent être conçues par la rotation autour de B de la perpendiculaire issue de ce point à (DD'). En effet quand la droite (X) passe par M, elle se superpose sur [BK) engendrant le triangle rectangle isocèle BAM. En tournant en sens inverse elle engendre le triangle symétrique BAN. Ces deux triangles forment un triangle isocèle BMN inscrit dans un cercle de centre B et de rayon [BA]. La somme des angles intérieurs du triangle BMN est donc 180º. Ce résultat peut être généralisé à un triangle quelconque.

Conclusion
Le triangle euclidien rectangle isocèle  BMN empêche la géométrie hyperbolique d'être conçue dans la matrice de l'espace. Cet espace est décrit uniquement par la géométrie euclidienne.

Rachid Matta MATTA
2007-12-18

Le prochain article sera intitulé « L'heure de la vérité a sonné »

Click Here To Download "L'impossible conception des deux parallèles de la géometire hyperbolique "

 

 

 

Messages   -   Add Message
PictureMessage

Un Débat décisif

Le débat sur le site Nganga Na Nganga rend un grand service au rétablissement de la vérité géométrique qui souhaite être rétablie au plus tard l’année 2009.

Il faut se rappeler que la géométrie, bien que le cinquième postulat d’Euclide n’avait pas reçu une démonstration satisfaisante et correcte, était considérée une science certaine et vraie. L’avènement des deux géométries non-euclidiennes [la géométrie hyperbolique (proposée par Gauss, Lobatchevsky et J.Bolyai dans le premier tiers du 19ème siècle) et la géométrie elliptique (proposée par B. Riemann en 1854)] a privé les propositions de la géométrie euclidienne de la vérité matérielle de leur contenu. Les trois géométries étaient devenues après 1854 une pure curiosité logique ne pouvant rien dire sur les relations entre les objets concrets du monde physique dans lequel nous vivons. L’espace de la géométrie et l’espace de la physique subirent les plus graves atteintes.

Depuis presque 150 ans, la mathématique n’est plus la science modèle pour la philosophie et les autres sciences, et le doute règne parmi les penseurs de toutes les disciplines.

Si une seule de mes méthodes de démonstration du cinquième postulat d’Euclide est correcte, la géométrie euclidienne serait fondée solidement et rejetterait les géométries non-euclidiennes et toutes les théories mathématiques et scientifiques utilisant les géométries non-euclidiennes.

Dix de mes méthodes sont dans les académies de 6 pays et quelques unes sont exposées sur mon site: www.mathtruth-rachidmatta.com.

Je propose à tous les penseurs de concentrer leurs efforts sur la méthode d’IBN AL-HAITAM, qui seule suffit pour rendre la géométrie euclidienne l’unique géométrie vraie. Ce savant est connu en Occident sous le nom Alhazen. Il est le premier à construire les deux quadrilatères fondamentaux attribués injustement à Lambert et à Saccheri.

J’ai lancé l’Appel d’octobre 2009 pour sensibiliser les esprits afin de rendre la vérité à la mathématique, qui seule, permet aux étudiants, enseignants et chercheurs de bien raisonner.

Dans deux semaines, les visiteurs de mon site trouveront une liste des mathématiciens, savants et responsables auxquels l’Appel d’octobre 2009 fut adressé. Cette liste ira en croissant.

J’espère que les programmes de l’enseignement scientifique offrent, le plus vite possible, la vraie géométrie aux générations futures.

Avec grand plaisir je répondrai à toutes les questions des lecteurs qui veulent plus d’informations. Mon site et mon email [email protected] sont à leur disposition.

La vérité vous remercie.

Rachid Matta MATTA

Le 15 octobre 2009

 

Rachid Matta MATTA

Ingénieur ECP 1966

Tel: (00961) 3 624134

[email protected]

www.mathtruth-rachidmatta.com

 

Appel pour agrandir l’édifice de la géométrie euclidienne

 

 

Monsieur Mikhaïl Leonidovich Gromov

 

     Votre aîné de quatre ans a l’honneur de vous écrire cette lettre historique pour vous dire que Dieu vous a choisi pour être le Paul de la géométrie. Un esprit aussi puissant que le vôtre ne peut s’opposer à la vérité indéniable, et par conséquent, il se convertira librement pour convertir tous ceux qui pensent. Son mérite sera grand puisqu’il aide à rétablir la vérité mathématique qui, seule, formera parfaitement la raison des générations futures et leur épargnera des sommes colossales dépensées actuellement sur des recherches erronées qui portent le plus grand tort à cette raison.

 

     Votre âme mathématicienne, en parcourant mes démonstrations du cinquième postulat d’Euclide s’assurera, que le théorème fondateur de la géométrie et de la mathématique est démontré avec justesse. Votre âme remplie de la vérité éternelle du cinquième postulat d’Euclide, ne pourra plus rester neutre à l’égard du vrai. Elle s’envolera pour convertir les mathématiciens de toutes les nations, à commencer par ceux de la France, et plus particulièrement par vos collègues de l’Académie des Sciences.

D’ailleurs, pour justifier leurs titres d’immortels, il faut que l’édifice de la géométrie trouve sa pierre angulaire pour que la science de l’éternel soit fermement fondée. Il a fallu 50 ans de labeur pour parvenir à réaliser ce projet considéré impossible à réaliser par tous les mathématiciens.

 

     L’examen de la démonstration d’IBN Al HAITHAM, l’une de mes méthodes exposées sur le site: www.mathtruth-rachidmatta.com, convaincra l’éminent géomètre que le cinquième postulat a trouvé sa place naturelle parmi les théorèmes démontrés, et par conséquent, les géométries non-euclidiennes et les théories basées sur elles, sont à éliminer. Le compétent géomètre comprendra donc les raisons de ma vive réaction au décernement du Prix Abel 2009 pour récompenser les géométries illusoires.

 

     Le compétent géomètre sait bien que pour infirmer mes dires il faut que toutes mes démonstrations soient fausses, et les experts sont alors tenus d’y détecter une faille. J’affirme qu’il est impossible de trouver une faille dans mes démonstrations, car mon âme a bien saisi les principes de la géométrie et elle a bien compris la nature de la ligne droite et de la surface plane. Elle n’a pas déformé, (comme l’ont fait les fondateurs des géométries non-euclidiennes, leurs propagateurs et leurs dociles partisans) les deux étalons de l’exactitude dans l’espace à trois dimensions. C’est le secret de ma réussite.

 

     Monsieur l’académicien, cette confiance dans mon âme mathématicienne et cette certitude dans mes méthodes ne sont pas un mérite personnel, mais plutôt une grâce céleste accordée par Dieu pour sauver la raison humaine en sauvant sa mère nourricière, la géométrie démonstrative. Cette géométrie fut découverte par Thalès, notre ancêtre, né à Tyr 300 ans avant qu’Euclide la rassemble merveilleusement dans ses « Éléments». Bien que le théorème de base restât sans démonstration, les treize livres des «Éléments d’Euclide» ont traversé 2300 ans sans que les mathématiciens y détectent une contradiction. Dorénavant, bien fondés, ils vont fraterniser avec l’éternité, et attendent votre contribution à l’agrandissement de l’édifice de la géométrie euclidienne, le lieu privilégié pour la formation de la rationalité.

 

     Votre probité scientifique vous charge de la responsabilité de former un groupe de pression pour rétablir la vérité et pour soutenir son soldat qui consacre sa vie pour chasser l’erreur de la mathématique, des sciences, de la logique et de la philosophie. Vous palliez ainsi à la carence des autorités et des universités de mon pays. La perle offerte par leur compatriote Rachid Matta MATTA n’a pas éveillé leur responsabilité envers un chercheur efficace et trouveur.

 

     Nos étudiants souhaitent être enseignés avec une mathématique exacte et vraie. La vérité géométrique vous invite, dès maintenant, à porter son flambeau pour qu’elle pénètre dans les programmes de l’enseignement scientifique afin de former des têtes bien faites. C’est l’unique moyen pour obtenir dans cinq ans des enseignants qualifiés, des chercheurs efficaces et des experts compétents.

 

Mon site: www.mathtruth-rachidmatta.com sera fier d’accueillir vos mémoires agrandissant l’édifice de la géométrie euclidienne. Nos deux âmes se rejoindront dans le monde intelligible pour se reconnaître l’une dans l’autre.

 

     Veuillez agréer Monsieur l’Académicien, mes sentiments les plus respectueux.

 

 

Rachid Matta MATTA

Le 19octobre 2009

 

Monsieur Philippe a écrit le 22 septembre dans les commentaires de la Recherche sur le Prix Abel 2009 ce qui suit :

« Félicitations Monsieur Gromov. Que dire de plus. Par contre, Monsieur Matta, non la terre n'est pas plate. Je ne monterais pas en bateau avec vous (nous risquerions de ne jamais arriver à bon port). Nous attendons aussi tous votre justification de l'avance du périhélie de Mercure. Un esprit plat dans un corps plat: c'est le pays de professeur Shadocko »

 

 

 

La Réponse de Rachid Matta MATTA

 

Monsieur Philippe

 

Les géométries non-euclidiennes ainsi que la géométrie  symplectique sont rejetées par la démonstration du cinquième postulat d’Euclide. Pour féliciter M. Gromov, auquel j’ai envoyé une lettre aujourd’hui, vous devez trouver une faille dans la démonstration D’IBN AL HAITHAM exposée sur la page forum de mon site : www.mathtruth-rachidmatta.com. Rachid Matta a trouvé plus de trente failles dans les géométries non-euclidiennes. Faites comme lui.

 

On n’explique pas un phénomène physique en employant une géométrie fictive et erronée.

 

Rachid Matta MATTA

Le 19 octobre 2009

Appel au grand mathématicien Mikhaël Gromov

 

     L’unique géométrie sera honorée par votre contribution à son développement. Le génial mathématicien saura mettre son rare talent au service de la vérité de la géométrie euclidienne pour offrir des trésors qui nourriront les générations futures.

 

Rachid Matta MATTA

Le 21 octobre 2009

 

Je présente aux visiteurs du site de la Vérité la correspondance avec le grand mathématicien M Roshdi Rashed, auquel j’adresse un hommage solennel pour son honnêteté intellectuelle.

 

 

                            Première lettre à M. Roshdi Rashed

 

Monsieur Roshdi Rashed

Directeur de recherche émérite       

 [email protected]

 

  J'ai l'honneur d'écrire à mon ainé de trois ans pour lui annoncer que j'ai trouvé en 2004 les fondements stables et définitifs pour la mathématique en démontrant le théorème fondamental de la géométrie, à savoir, le cinquième postulat d'Euclide qui rejette les géométries non-euclidiennes et les théories basées sur elles. Vous comprenez bien ma vive réaction au décernement du Prix Abel 2009  à l'académicien Gromov. Votre honnêteté intellectuelle vous portera  à effectuer les rectifications nécessaires à vos publications scientifiques antérieures s’appuyant sur les géométries non-euclidiennes’

 

   J'ai la pleine confiance que vous vous portez au secours de la vérité géométrique pour que l'Académie des Sciences vainque sa timidité et déclare la vérité au monde scientifique quel que soit le prix à payer par les savants lésés. Un chercheur compétent et valeureux, comme vous, ne peut rester insensible à l'appel de la vérité.

 

Cordialement

Rachid Matta MATTA

Le 13 octobre 2009

 

Je vous adresse l'Appel d'octobre 2009

 

 

Réponse de M.Roshdi Rashed

 

Re: Le cinquième postula t d'Euclide

From:

rashed ([email protected])

Sent:

Thu 10/15/09 4:17 PM

To:

rachid matta ([email protected])

Cher Monsieur,
 
Merci de votre message et de l'information que vous me communiquez.
Comme vous le savez peut-être, je ne suis pas spécialiste de ce
domaine où vous travaillez. Mais, comme je mesure l'importance que
peut présenter votre recherche, je pense que la voie à suivre est de
soumettre un mémoire à l'Académie des Sciences, qui comporte sûrement
parmi ses membres d'éminents spécialistes à même d'estimer vos
travaux.
Je vous prie de bien vouloir agréer, cher Monsieur, l'expression de
mes meilleures salutations.
--
Roshdi Rashed
67 rue de la Bièvre
92340 Bourg la Reine.
Tel: 33 1 46 64 75 97
Fax: 33 1 46 65 42 37
Tel/fax campagne: 33 2 43 71 56 50
E-mail: [email protected]

 

Deuxième lettre à M. Roshdi Rashed

 

Cher Monsieur

     Je vous remercie pour avoir répondu rapidement à ma lettre et pour votre compréhension profonde de l’importance de la démonstration du cinquième postulat d’Euclide pour les mathématiciens, les savants et les philosophes. Pour les raisons qui seront énumérées dans le passage qui suit, l’examen de mes méthodes nécessite un traitement spécial et un comité de sages, même si ses membres ne sont pas spécialisés dans la géométrie, et je souhaite vous voir parmi ces sages. Pourquoi un traitement spécial?

1 – Tous les mathématiciens et experts croient que le cinquième postulat est indémontrable, donc un groupe restreint d’experts ne suffit pas, car ses experts doivent essayer de détecter une faille dans mes démonstrations, et en cas de l’impossibilité de trouver la faille, il faut déclarer que la démonstration est juste. Les Comptes Rendus de l’Académie des Sciences furent saisis par deux méthodes en 2004. Ni le chef de la Section mathématique, ni l’expert n’examinèrent les déductions, et ils se sont contentés de reproduire les faux dires des propagateurs des géométries non-euclidiennes à partir de 1868, que mon livre «TROIS SIÈCLES DE SÉDUCTION DANS LA GÉOMÉTRIE» a montré leurs erreurs.

 En 2007, dix méthodes, incluant celles de 2004 raffinées, furent envoyées au Secrétaire perpétuel de l’Académie des Sciences, S.E. Jean Dercourt. Sa réponse fut scandaleuse, car elle nuit au rôle noble de l’Académie des Sciences, comme le montre son email en date du 7 mai 2007, où il écrivit la phrase suivante: «L’Académie et ses membres n’ont pas pour mission de dénoncer les erreurs ni de couronner les vérités ou ce qu’ils considérent comme telles». Je n’ai pas remplacé l’accent aigu pour ne pas dénaturer l’original.

Une telle réponse n’est pas seulement pour l’honneur de l’Académie, mais elle la montre comme une institution qui encourage les mathématiciens à continuer à fournir des productions (ouvrages, papiers et mémoires scientifiques) qui propagent l’erreur au détriment du vrai.

Malheureusement, les académiciens, censés être les vaillants protecteurs de la vérité, prennent  une large part à son étouffement. Il suffit de consulter la bibliographie des trente dernières années pour s’assurer de la véracité de mes dires.

Réponse de M.Roshdi Rashed

 

From:

rashed ([email protected])

Sent:

Fri 10/23/09 7:19 AM

To:

rachid matta ([email protected])

Cher Monsieur,

 

Merci de votre envoi.

Tout en n'étant absolument pas capable de juger du bien fondé de votre démonstration, je mesure naturellement l'importance de votre recherche et comprends ses enjeux.

À part mon incompétence dans le domaine qui est le vôtre, je suis actuellement pris par l'achèvement d'un livre sur l'histoire de la théorie des nombres, qui ne me laisse pas le temps de faire quoi que ce soit d'autre; je suis sûr que vous me comprenez.

Lorsque le temps me sera moins compté, je me mencherai à nouveau sur votre travail.

 

Je vous prie de recevoir mes meilleures salutations.

--

Roshdi Rashed
67 rue de la Bièvre
92340 Bourg la Reine.
Tel: 33 1 46 64 75 97
Fax: 33 1 46 65 42 37

Tel/fax campagne: 33 2 43 71 56 50
E-mail: [email protected]

 

2 – Les conséquences de la démonstration du cinquième postulat d’Euclide sont très énormes et désastreuses pour la plupart des mathématiciens, physiciens et philosophes modernes, postmodernes et contemporains. C’est pourquoi, il faut que les gens honnêtes et de bonne volonté s’opposent à l’erreur et œuvrent pour rétablir la vérité indéniable. Mes démonstrations sont, depuis 2007, dans les académies de six états, et pour les infirmer les experts doivent y détecter une faille. Leur examen ne nécessite pas plus d’une semaine, car elles sont très simples et très faciles, et, même, à la portée d’un élève des classes secondaires. Peut-être cette facilité irrite les esprits compliqués qui refusent de se laisser guider par la lumière de la raison. La raison est le plus grand don fait par Dieu à l’homme, c’est pourquoi il faut tout faire pour l’empêcher de délirer..

La démonstration d’IBN AL HAITHAM est proposée sur la page 1 du forum de mon site: www.mathtruth-rachidmatta.com , et les penseurs qui utilisent correctement leurs s se rendent compte que le cinquième postulat est démontré avec facilité, simplicité et justesse. Cette démonstration couronne les efforts des mathématiciens arabes et musulmans qui ont travaillé durant sept siècles sur le 5ème postulat. Ces grands savants ont compris que la vérité du fameux postulat régit le domaine de tout ce qui existe dans l’espace métaphysique de la géométrie, et à fortiori dans l’espace physique qui reçoit les applications de la géométrie.

     Je vais continuer d’écrire aux grands mathématiciens, aux savants et aux autorités politiques pour les mettre devant leurs responsabilités. Il n’est plus permis de laisser les théories erronées dans les programmes de l’enseignement scientifique, car les réformes entreprises subiront le même sort que celles de 1902 et 1970.

Mes interventions sur plusieurs sites français ont pour but de faire triompher le rationalisme. J’ai été formé par les rationalistes français, et à leur tête Descartes, donc, j’ai le devoir de défendre la plus grande valeur que la France a offerte à l’humanité. Avec enthousiasme, courage et ténacité, je me bats pour chasser l’erreur de la mathématique et des sciences. Ainsi, je réponds à l’attente des générations futures, qui souhaitent former leur rationalité par la véritable géométrie euclidienne, mère nourricière de la raison. Au nom de ces générations, je remercie d’avance l’éminent mathématicien pour sa contribution au rétablissement de la vérité dans la mathématique.

Je vous prie de bien vouloir agréer, cher Monsieur, l'expression de mes meilleures salutations.

Rachid Matta MATTA

Le 22 octobre 2009

Réponse de M.Roshdi Rashed

 

From:

rashed ([email protected])

Sent:

Fri 10/23/09 7:19 AM

To:

rachid matta ([email protected])

Cher Monsieur,

 

Merci de votre envoi.

Tout en n'étant absolument pas capable de juger du bien fondé de votre démonstration, je mesure naturellement l'importance de votre recherche et comprends ses enjeux.

À part mon incompétence dans le domaine qui est le vôtre, je suis actuellement pris par l'achèvement d'un livre sur l'histoire de la théorie des nombres, qui ne me laisse pas le temps de faire quoi que ce soit d'autre; je suis sûr que vous me comprenez.

Lorsque le temps me sera moins compté, je me pencherai à nouveau sur votre travail.

Je vous prie de recevoir mes meilleures salutations.

Roshdi Rashed
67 rue de la Bièvre
92340 Bourg la Reine.
Tel: 33 1 46 64 75 97
Fax: 33 1 46 65 42 37

Tel/fax campagne: 33 2 43 71 56 50
E-mail: [email protected]
fr

 

Le 23 octobre 2009

 

Je présente aux visiteurs du site de la Vérité la correspondance avec le grand mathématicien M Roshdi Rashed, auquel j’adresse un hommage solennel pour son honnêteté intellectuelle.

 

 

                            Première lettre à M. Roshdi Rashed

 

Monsieur Roshdi Rashed

Directeur de recherche émérite   

 [email protected]

 

  J'ai l'honneur d'écrire à mon ainé de trois ans pour lui annoncer que j'ai trouvé en 2004 les fondements stables et définitifs pour la mathématique en démontrant le théorème fondamental de la géométrie, à savoir, le cinquième postulat d'Euclide qui rejette les géométries non-euclidiennes et les théories basées sur elles. Vous comprenez bien ma vive réaction au décernement du Prix Abel 2009  à l'académicien Gromov. Votre honnêteté intellectuelle vous portera  à effectuer les rectifications nécessaires à vos publications scientifiques antérieures s’appuyant sur les géométries non-euclidiennes’

 

   J'ai la pleine confiance que vous vous portez au secours de la vérité géométrique pour que l'Académie des Sciences vainque sa timidité et déclare la vérité au monde scientifique quel que soit le prix à payer par les savants lésés. Un chercheur compétent et valeureux, comme vous, ne peut rester insensible à l'appel de la vérité.

 

Cordialement

Rachid Matta MATTA

Le 13 octobre 2009

 

Je vous adresse l'Appel d'octobre 2009

 

 

Réponse de M.Roshdi Rashed

 

Re: Le cinquième postula t d'Euclide

From:

rashed ([email protected])

Sent:

Thu 10/15/09 4:17 PM

To:

rachid matta ([email protected])

Cher Monsieur,
 
Merci de votre message et de l'information que vous me communiquez.
Comme vous le savez peut-être, je ne suis pas spécialiste de ce
domaine où vous travaillez. Mais, comme je mesure l'importance que
peut présenter votre recherche, je pense que la voie à suivre est de
soumettre un mémoire à l'Académie des Sciences, qui comporte sûrement
parmi ses membres d'éminents spécialistes à même d'estimer vos
travaux.
Je vous prie de bien vouloir agréer, cher Monsieur, l'expression de
mes meilleures salutations.
--
Roshdi Rashed
67 rue de la Bièvre
92340 Bourg la Reine.
Tel: 33 1 46 64 75 97
Fax: 33 1 46 65 42 37
Tel/fax campagne: 33 2 43 71 56 50
E-mail: [email protected]

 

Deuxième lettre à M. Roshdi Rashed

 

Cher Monsieur

     Je vous remercie pour avoir répondu rapidement à ma lettre et pour votre compréhension profonde de l’importance de la démonstration du cinquième postulat d’Euclide pour les mathématiciens, les savants et les philosophes. Pour les raisons qui seront énumérées dans le passage qui suit, l’examen de mes méthodes nécessite un traitement spécial et un comité de sages, même si ses membres ne sont pas spécialisés dans la géométrie, et je souhaite vous voir parmi ces sages. Pourquoi un traitement spécial?

1 – Tous les mathématiciens et experts croient que le cinquième postulat est indémontrable, donc un groupe restreint d’experts ne suffit pas, car ses experts doivent essayer de détecter une faille dans mes démonstrations, et en cas de l’impossibilité de trouver la faille, il faut déclarer que la démonstration est juste. Les Comptes Rendus de l’Académie des Sciences furent saisis par deux méthodes en 2004. Ni le chef de la Section mathématique, ni l’expert n’examinèrent les déductions, et ils se sont contentés de reproduire les faux dires des propagateurs des géométries non-euclidiennes à partir de 1868, que mon livre «TROIS SIÈCLES DE SÉDUCTION DANS LA GÉOMÉTRIE» a montré leurs erreurs.

 En 2007, dix méthodes, incluant celles de 2004 raffinées, furent envoyées au Secrétaire perpétuel de l’Académie des Sciences, S.E. Jean Dercourt. Sa réponse fut scandaleuse, car elle nuit au rôle noble de l’Académie des Sciences, comme le montre son email en date du 7 mai 2007, où il écrivit la phrase suivante: «L’Académie et ses membres n’ont pas pour mission de dénoncer les erreurs ni de couronner les vérités ou ce qu’ils considérent comme telles». Je n’ai pas remplacé l’accent aigu pour ne pas dénaturer l’original.

Une telle réponse n’est pas seulement pour l’honneur de l’Académie, mais elle la montre comme une institution qui encourage les mathématiciens à continuer à fournir des productions (ouvrages, papiers et mémoires scientifiques) qui propagent l’erreur au détriment du vrai.

Malheureusement, les académiciens, censés être les vaillants protecteurs de la vérité, prennent  une large part à son étouffement. Il suffit de consulter la bibliographie des trente dernières années pour s’assurer de la véracité de mes dires.

Réponse de M.Roshdi Rashed

 

From:

rashed ([email protected])

Sent:

Fri 10/23/09 7:19 AM

To:

rachid matta ([email protected])

Cher Monsieur,

 

Merci de votre envoi.

Tout en n'étant absolument pas capable de juger du bien fondé de votre démonstration, je mesure naturellement l'importance de votre recherche et comprends ses enjeux.

À part mon incompétence dans le domaine qui est le vôtre, je suis actuellement pris par l'achèvement d'un livre sur l'histoire de la théorie des nombres, qui ne me laisse pas le temps de faire quoi que ce soit d'autre; je suis sûr que vous me comprenez.

Lorsque le temps me sera moins compté, je me mencherai à nouveau sur votre travail.

 

Je vous prie de recevoir mes meilleures salutations.

--

Roshdi Rashed
67 rue de la Bièvre
92340 Bourg la Reine.
Tel: 33 1 46 64 75 97
Fax: 33 1 46 65 42 37

Tel/fax campagne: 33 2 43 71 56 50
E-mail: [email protected]

 

2 – Les conséquences de la démonstration du cinquième postulat d’Euclide sont très énormes et désastreuses pour la plupart des mathématiciens, physiciens et philosophes modernes, postmodernes et contemporains. C’est pourquoi, il faut que les gens honnêtes et de bonne volonté s’opposent à l’erreur et œuvrent pour rétablir la vérité indéniable. Mes démonstrations sont, depuis 2007, dans les académies de six états, et pour les infirmer les experts doivent y détecter une faille. Leur examen ne nécessite pas plus d’une semaine, car elles sont très simples et très faciles, et, même, à la portée d’un élève des classes secondaires. Peut-être cette facilité irrite les esprits compliqués qui refusent de se laisser guider par la lumière de la raison. La raison est le plus grand don fait par Dieu à l’homme, c’est pourquoi il faut tout faire pour l’empêcher de délirer..

La démonstration d’IBN AL HAITHAM est proposée sur la page 1 du forum de mon site: www.mathtruth-rachidmatta.com , et les penseurs qui utilisent correctement leurs s se rendent compte que le cinquième postulat est démontré avec facilité, simplicité et justesse. Cette démonstration couronne les efforts des mathématiciens arabes et musulmans qui ont travaillé durant sept siècles sur le 5ème postulat. Ces grands savants ont compris que la vérité du fameux postulat régit le domaine de tout ce qui existe dans l’espace métaphysique de la géométrie, et à fortiori dans l’espace physique qui reçoit les applications de la géométrie.

     Je vais continuer d’écrire aux grands mathématiciens, aux savants et aux autorités politiques pour les mettre devant leurs responsabilités. Il n’est plus permis de laisser les théories erronées dans les programmes de l’enseignement scientifique, car les réformes entreprises subiront le même sort que celles de 1902 et 1970.

Mes interventions sur plusieurs sites français ont pour but de faire triompher le rationalisme. J’ai été formé par les rationalistes français, et à leur tête Descartes, donc, j’ai le devoir de défendre la plus grande valeur que la France a offerte à l’humanité. Avec enthousiasme, courage et ténacité, je me bats pour chasser l’erreur de la mathématique et des sciences. Ainsi, je réponds à l’attente des générations futures, qui souhaitent former leur rationalité par la véritable géométrie euclidienne, mère nourricière de la raison. Au nom de ces générations, je remercie d’avance l’éminent mathématicien pour sa contribution au rétablissement de la vérité dans la mathématique.

Je vous prie de bien vouloir agréer, cher Monsieur, l'expression de mes meilleures salutations.

Rachid Matta MATTA

Le 22 octobre 2009

Réponse de M.Roshdi Rashed

 

From:

rashed ([email protected])

Sent:

Fri 10/23/09 7:19 AM

To:

rachid matta ([email protected])

Cher Monsieur,

 

Merci de votre envoi.

Tout en n'étant absolument pas capable de juger du bien fondé de votre démonstration, je mesure naturellement l'importance de votre recherche et comprends ses enjeux.

À part mon incompétence dans le domaine qui est le vôtre, je suis actuellement pris par l'achèvement d'un livre sur l'histoire de la théorie des nombres, qui ne me laisse pas le temps de faire quoi que ce soit d'autre; je suis sûr que vous me comprenez.

Lorsque le temps me sera moins compté, je me pencherai à nouveau sur votre travail.

Je vous prie de recevoir mes meilleures salutations.

Roshdi Rashed
67 rue de la Bièvre
92340 Bourg la Reine.
Tel: 33 1 46 64 75 97
Fax: 33 1 46 65 42 37

Tel/fax campagne: 33 2 43 71 56 50
E-mail: [email protected]

 

 

L’inconsistance des géométries-non-euclidiennes

 

La méthode de l’angle de parallélisme à 45° détecte une faille dans la géométrie hyperbolique et rejette automatiquement les géométries-non-euclidiennes.

 

 

La méthode de Fouad El Turk

La méthode de l’angle à 45°

 

                Dans un plan soient [BC') la parallèle hyperbolique à [AD) qui forme avec [BA] l'angle de parallélisme α = 45º et h la distance de B à [AD).

          D'après la géométrie hyperbolique, l'angle α varie entre 90° pour h = 0 et tend vers 0º lorsque h croît énormément. L'angle α passe donc par la valeur intermédiaire de 45º, à laquelle correspond la parallèle hyperbolique [BC').

          Nous allons démontrer que la parallèle [BC’) coupe forcément [AD).

          1) L’angle de parallélisme n’est pas nul à la distance déterminée [BH], et son complémentaire est plus petit que 90º, donc la perpendiculaire en H, à [BG), coupe [AD) et coupe forcément [BC’).

          2) En déplaçant la droite (Y) sur [AD) telle qu’elle reste perpendiculaire à [BG), nous obtenons le quadrilatère de Lambert, et particulièrement pour [BH] = [BA]. L’intersection de la perpendiculaire en H avec [AD) implique son intersection avec [BC’) au locpoint M.

 

          3) On obtient le même résultat en faisant mouvoir sur [BG) le sommet B avec des droites à l’extérieur de [BC’). Ces droites, et en particulier les perpendiculaires, ne peuvent cesser de couper [AD). Par conséquent, la perpendiculaire en H coupe forcément [BC’) en M. Lobatchevsky, dans la proposition 17, a démontré cette intersection.

          Les deux triangles MHB et MAB ont un angle égal compris entre deux

côtés respectivement égaux, sont égaux, et tous leurs éléments correspondants sont égaux, en particulier: MAB = MHB = 90º

          Dans ce cas [MA] se superpose sur [AD) en entraînant l'intersection de [BC') avec [AD).

          C’est ce qu’il fallait démontrer.

 

                                  4 – Théorème d’Ehmej

Théorème :

une droite coupe toutes les droites coplanaires de directions différentes.

 

Dans le plan, par un locpoint donné B, à l’extérieur d’une droite donnée

(D), menons une droite quelconque (s) qui coupe (D) en a. Considérons

le faisceau (F) de toutes les droites autour de a. Chacune de ses droites forme

un angle bien déterminé avec (D), en particulier la droite (F1), confondue avec

 

 

 

 

 

(D) forme un angle nul, tandis que (Fn), confondue avec (s), forme un angle α

Quand A et (Fn) translatent sur (s), toutes les droites du faisceau (F)

conservent leurs directions respectives, et par conséquent, leurs angles avec

(D) restent constants. en balayant le plan, les positions de (F1) ne coupent pas

(D), tandis que toutes les positions des autres droites la coupent continuellement.

en particulier quand a coϊncide avec B, la droite (D’), occupant la position

de (F1), est l’unique droite qui ne coupe pas (D).

nous concluons:

«Dans le plan, par un locpoint donné, passe une seule parallèle à une

droite donnée.»

C'est ce qu'il fallait démontrer.

 

94| Les DÉMonstratIons Du thÉorèMe De La paraLLèLe

 

 

La méthode des deux Gébranes

 

1 - La méthode des deux Gébranes

Nous raisonnons sur la figure adoptée par n. Lobatchevsky, pour démontrer que le comportement de la parallèle hyperbolique permet de trouver la contradiction dans la géométrie hyperbolique. Les trois contradicteurs d’euclide n’ont jamais pensé à la conséquence catastrophique qui fait disparaître leur jeune géométrie non-euclidienne. Cette catastrophe se produit,

Inévitablement, en suivant le comportement de la parallèle hyperbolique quand son angle de parallélisme parcourt [DD’) allant de D vers D’. Dans ce mouvement, Carl Gauss et Johannes Bolyai sont d’accord avec nikolai Lobatchevsky dans ses déductions concernant la diminution de l’angle de parallélisme π(p).

 

 

 

 

En effet, quand le sommet de l’angle de parallélisme est en D, π(p) est égal à π/2. Quand ce sommet quitte D pour s’éloigner vers D’, l’angle π(p) diminue et tend vers 0.

Pour que l’angle π(p) diminue, il faut que la parallèle hyperbolique, superposée sur [DC), tourne, continuellement, dans le sens négatif. Cette condition implique que l’extrémité h passe au-dessous de la droite (BC) et y reste pour tous les angles de parallélisme π(p) qui sont aigus, c’est-à-dire la parallèle hyperbolique (hh’) ne peut jamais se séparer de la droite (BC).

Nous concluons:

L’angle de parallélisme est droit. C’est ce qu’il fallait démontrer.

 

                                             Remarque

Toute droite à l’intérieur du secteur DAH coupe la droite (BC) et ne peut s’en séparer qu’en faisant un angle nul avec elle, et dans ce cas, elle aura la même direction que (BC) et se superposera sur (EE’) en entraînant l’intersection de la parallèle hyperbolique (HH’) avec (BC) (voir méthode R. Hariri).

118| Les DÉMonstratIons Du thÉorèMe De La paraLLèLe

 

1 2 3 4 5