LA VÉRITÉ ET RIEN QUE LA VÉRITÉ

Dieu s’attribuant la Vérité, le cortège de la mathématique, coiffé par la Géométrie, s'est présenté, pour lui servir d’Ange Gardien.


Consciente de sa noble mission, la géométrie  manifesta la gloire de la Magnificence divine dans l'espace à trois dimensions en donnant le plus beau relief au Pays Mission pour accueillir les Cèdres de Dieu.


Depuis , il est impossible de penser la Géométrie, l'Espace et le LIBAN sans DIEU.Le LIBAN en reconnaissance releva le pilier principal de l'Édifice Euclidien pour assurer à la géométrie une base solide, en démontrant le cinquième postulat d'EUCLIDE par plusieurs méthodes.


La géométrie immortalisée par les "Éléments d'EUCLIDE" retrouve son trône pour produire les vérités absolues et éternelles.


Nous plaçons en tête le théorème du LIBAN suivi par le théorème d'IBN AL HAITHAM pour rendre hommage aux Savants Arabes qui ont servi vaillamment la géométrie durant sept siècles.

Click Here To Download "La Vérité et Rien que la Vérité"

 

 

 

 

The theorem of EHMEJ

 

Theorem:
«A straight line cuts all the coplanar straight lines of different directions»

By one given point B, outside of a given straight line (D) in a plane surface, let's draw any straight line (S) that cuts (D) in A. Take the bundle (F) of all straight lines around A of which each forms a determined angle with (D). The straight line (F1) that superimposes on (D) forms an angle equal to 0⁰, and the straight line (Fn), that superimposes on (S), forms an angle α.
 
theorem ehmej
 

When A and (Fn) translate on (S), the straight line of (F) keep their respective angles with  (S) constant, therefore their directions remain fixed, and  consequently their angles with (D) remain constant. In sweeping the plane surface, only the positions occupied by (F1) don’t cut (D), while all the positions of the other straight lines of the bundle (F) cut it.
In particular, when A coincide with B, the straight line (D’), occupying the position of (F1), is the only straight line that does not cut (D).
We conclude:
 «In the plane surface, by one given point, passes only one parallel to a given straight line».
  It is what it was necessary to demonstrate.

Commentary
 

The theorem of EHMEJ applies only the two first postulates to demonstrate the fifth postulate of EUCLIDE by studying the movement of the straight line (Fn) on another straight line (S) which is a translation communicated to all the other straight lines of the bundle (F), each moving in its own direction. In this movement each straight line remains parallel to its different positions. If the founders of the hyperbolic geometry had noticed it, they would have undoubtedly understood that their definition of the parallel is wrong, and that the angle of parallelism can never be an acute angle, but it is necessarily a right angle. They would have been able, maybe, to demonstrate EUCLID’S fifth postulate.
The mathematicians, believing that there is no movement of a straight line in its own direction in hyperbolic geometry, are invited to study the definition of the straight line in order to understand the nature of the straight line, and the movements that it can do in the space of three dimensions.
 I hope that the theorem of EHMEJ, my Birth-place, carries the Mathematical Community to reject the Non-Euclidean geometries and to recognize the theorem of EHMEJ as the only true foundation of the geometry. I am ready to defend it before any jury, and to prove that its deductions are infallible. Anyone not convinced must detect a flaw in the theorem of my Birth-place.
 A well founded geometry will repair the damages undergone by the human reason since the discoveries of the Hyperbolic and Elliptic geometries. Our future generations have the full right to be taught by soundly founded mathematics. They hope that the intellectual honesty and scientific probity will prevail.
The theorem of EHMEJ invites the cosmologists to look for the origin of the universe in the big truth that is the unique source of all eternal truths generated by geometry. Their Big Bang must let the place to GOD.
The voice of the conscience carried me to address the appeal of the truth to the Chiefs of states participating in the twelfth Summit of the French speaking countries.
Rachid Matta MATTA

October 21, 2008
 

Proof of IBN Al-HAITHAM

Completed in 2005
 
Consider a quadrilateral ABCD such that:
BAD =empty ABC = empty BCD =  90º
F and E are respectively symmetric of C and D with respect to [AB], then
       [EF] = [CD]
       empty EFD = empty CDF

 

When [EF] is moved in its own direction (perpendicularly to [EC]), the quadrilateral EFMN has always [KH] as the perpendicular bisector. Then [FM] has the same direction as [EC] for all the positions M of its extremity F.
.All the segments [FM], passing through the same point F and having the same direction as [EC], should lie on one unique straight line [FD].
Then the quadrilateral ECDF is a rectangle.

NB:1
- We have proved that the points at equal distance from a straight line lie on a straight line. IBN Al-HAITHAM assumed that as a postulate.
2 - IBN Al-HAITHAM used the motion in geometry and he did not disfigure the straight line and the plane surface by the hypothesis of acute angle and obtuse angle used later by SACCHERI, LAMBERT, and the Founders of Non-Euclidean geometries.

Click Here To Download PROOF of IBN AL-HAITHAM

 

L'impossible conception des deux parallèles
de la géométrie hyperbolique

La géométrie hyperbolique (non-euclidienne) ne peut sortir du néant, car ses deux fondatrices, les deux parallèles hyperboliques (CC') et (LL'), ne peuvent être conçues par la rotation autour de B de la perpendiculaire issue de ce point à (DD'). En effet quand la droite (X) passe par M, elle se superpose sur [BK) engendrant le triangle rectangle isocèle BAM. En tournant en sens inverse elle engendre le triangle symétrique BAN. Ces deux triangles forment un triangle isocèle BMN inscrit dans un cercle de centre B et de rayon [BA]. La somme des angles intérieurs du triangle BMN est donc 180º. Ce résultat peut être généralisé à un triangle quelconque.

Conclusion
Le triangle euclidien rectangle isocèle  BMN empêche la géométrie hyperbolique d'être conçue dans la matrice de l'espace. Cet espace est décrit uniquement par la géométrie euclidienne.

Rachid Matta MATTA
2007-12-18

Le prochain article sera intitulé « L'heure de la vérité a sonné »

Click Here To Download "L'impossible conception des deux parallèles de la géometire hyperbolique "

 

 

 

Messages   -   Add Message
PictureMessage
 

La méthode du Président Rafic Al Hariri

 

2 - La méthode du Président Rafic Hariri

La rotation autour de a permet de détecter une faille dans la géométrie hyperbolique. Nous raisonnons sur la figure suivante:

 

 

 

  

                                                        1

Pour toute position de A sur [DD’), l’angle aFD du triangle rectangle ADF est strictement plus grand que l’angle FAH.

Faisons tourner [AF] autour de A pour le faire superposer sur la parallèle hyperbolique (HH’). Dans ce mouvement F se déplace sur DC en s’éloignant de D, et l’angle aFD reste en permanence strictement plus grand que l’angle Fah. Donc, l’angle Fah s’annule avant l’angle AFD et fait superposer [AF) sur [AH).

Nous déduisons que la demi-droite [AF), en se superposant sur [AH), entraîne l’intersection inévitable de [AH) et de [DC).

                                                      2

En prolongeant [AF] vers S, nous constatons facilement, que pour obtenir la séparation de [as) et de [DC), il faut que l’angle CFs s’annule, et dans ce cas [AS) doit se superposer sur [DC) ou avoir la même direction qu’elle.

Comme [AS) passe par A, elle doit avoir la même direction que [DC) et par conséquent, elle se superpose sur [AE) amenant l’angle de parallélisme à devenir droit.

 

Nous concluons:

«Dans le plan, par un locpoint donné, passe une seule parallèle à une droite donnée.»

C’est ce qu’il fallait démontrer.

                        

                                                                                                                 Les DÉMonstratIons Du thÉorèMe De La paraLLèLe |119

 

 

 Accolage des quadrilatères fondamentaux égaux

 

2 – Accolage des quadrilatères fondamentaux égaux

Dans un plan prenons deux quadrilatères birectangles isocèles égaux ABCD et EFGh, nous avons :

[AD] = [BC] = [EH] = [FG].

 

    

Ang BAD= Ang ABC= Ang FEH= Ang EFG= 1 droit

Amenons EFGh sur ABCD et faisons coïncider [EH] avec [BC], les côtés [FG] et [AD] de part et d'autre de [BC]. Les deux angles droits ABC et FEH forment un angle plat, et comme leurs deux premiers côtés [BC] et [EH] coïncident, leurs seconds côtés [AB] et [EF] doivent se superposer sur la même droite (AF).

Les médiatrices (K) et (L) de [AB] et [EF] étant respectivement axes de symétrie pour les quadrilatères ABCD et EFGh, auront même direction, et les côtés [CD] et [GH] auront la même direction que la droite (AF). Comme H coïncide avec C, ceci implique que [CD] et [GH] s'alignent sur la même droite ( DG), car deux droites de même direction passant par un point commun se superposent l’une sur l’autre et forment une seule droite. Les deux angles BCF et EHG seront droits (définition de l'angle droit).

Nous concluons:

Les deux quadrilatères birectangles isocèles égaux ABCD et EFGh sont des rectangles.

C’est ce qu’il fallait démontrer.

 

                                                                                                                       Les DÉMonstratIons Du thÉorèMe De La paraLLèLe |263

 
                                                             La méthode de Rita
   Résumé
   La méthode de Rita détecte une faille dans la géométrie hyperbolique,
et cette faille provient de l’hypothèse de l’angle aigu de parallélisme.
 
   Abstract
   The method of Rita detects a flaw in the hyperbolic geometry. The flaw
erupts from the hypothesis of acute angle of parallelism.
 
                                                            La démonstration
 
Dans un plan, soient une droite (XX’), [BA] sa perpendiculaire issue
de B qui fait avec la parallèle hyperbolique [BC) l’angle de parallélisme α et
(GG’) la perpendiculaire à [BA].
 
En tout locpoint du segment [BA], il y a une parallèle hyperbolique à
(XX’) , l’une (CC’) à droite et l’autre à sa gauche. Nous prendrons (CC’).
 
160 | LEs DémoNsTRATioNs Du ThéoRèmE DE LA pARALLèLE
 
 
                  D’après le théorème de la géométrie hyperbolique, toutes les parallèles
ne doivent pas intersecter entre elles (voir introduction to NON-EUCLIDEAN
GEOMETRY page 70 by harold E.Wolfe).
 
                Prenons un locpoint E sur (CC’) et menons la perpendiculaire [ED] à
(XX’). Sur (YY’), prenons [HA] = [ED]
 
                Pour tout angle de parallélisme donné ABC= α et pour tout locpoint E
situé sur (CC’), nous pouvons construire un quadrilatère de Saccheri ADEH.
 
 
                   Soit [HM), la parallèle hyperbolique à [AX) en H. [HM) va nous permettre
de détecter une grave faille dans la géométrie hyperbolique.
 
                   En effet, les parallèles hyperboliques comprises entre B et h ont les
propriétés suivantes:
        1) Il est évident que les deux parallèles hyperboliques en B et H
coupent respectivement [EH] en E et H.
       2) La parallèle hyperbolique [HM) est située en-dessous du côté [EH]
et coupe [ED] en K en maintenant l’inégalité [KD] < [HA], quand l’angle de
parallélisme croît.
       3) Les autres parallèles hyperboliques coupent [EH] et ont une partie
au-dessus de lui et l’autre en-dessous. Quant à leurs points d’intersection avec
[EH] ils s’y étalent en strict ordre croissant de E vers H, au fur et à mesure que
l’angle de parallélisme α croît.
                                                                                                 
                                                                                       LEs DémoNsTRATioNs Du ThéoRèmE DE LA pARALLèLE | 161
 
         Les propriétés précédentes des parallèles hyperboliques demeurent,
quand les deux côtés égaux [HA] et [ED] décroissent et tendent vers zéro.
         Pour [HA] = 0, [KD] s’annulle avant lui, ou force la parallèle hyperbolique
[HM) à se superposer sur [AX) avec [HE].
         Dans le premier cas, la parallèle HM) coupe [AX), et dans le second
cas, en se superposant sur [AX), elle entraîne toutes les parallèles hyperboliques
entre B et A à couper [AX). Ce résultat inéluctable infirme les trois
fondateurs de la géométrie hyperbolique: J. Bolyai, N. Lobatchevski.
         Nous déduisons que l’angle α de parallélisme ne peut pas être aigu, et
par conséquent, il est droit.
        Nous concluons:
     «Dans le plan, par un locpoint donné, passe une seule parallèle à une
droite donnée.»
C’est ce qu’il fallait démontrer.
 
        La méthode de Rita suggère la méthode des deux Gébranes que nous
présentons de la manière suivante:
        Si la parallèle hyperbolique [HM) superposée sur [AX) retourne à sa
place originale en B par le mouvement inverse qui fait décroître l’angle de
parallélisme de 90º à α, elle occupe toutes les positions des parallèles hyperboliques
entre B et A.

 

162 | LEs DémoNsTRATioNs Du ThéoRèmE DE LA pARALLèLE

 

         Mais, pour que la parallèle hyperbolique [HM) quitte [AX), son angle
de parallélisme doit devenir aigu, et son extrémité M doit passer au-dessous de
la demi-droite [AX) et former avec elle un angle XPM, qui augmente en valeur
absolue au fur et à mesure que l’angle de parallélisme diminue. Donc, M reste
toujours en-dessous de [AX) et tend sans cesse vers (YY’) comme l’indique le
sens de la flèche.
 
         Quand B s’éloigne vers Y, l’angle de parallélisme devient de plus en
plus petit, et l’extrémité Mde la parallèle hyperbolique [HM) se rapproche
davantage de (YY’).
        Nous déduisons que toutes les parallèles hyperboliques de la géométrie
de Lobatchevski coupent la demi-droite [AX), à laquelle elles sont parallèles.
        Nous concluons:
 
        Les géométries non-euclidiennes sont une grande faille dans l’histoire
de la géométrie et de la pensée humaine.
 
        Les lecteurs ont certainement remarqué que la définition proposée par
les trois fondateurs de la géométrie hyperbolique pour la parallèle ne peut pas
pas satisfaire la nature de la ligne droite.
 
        En effet, la véritable ligne droite [HM), en retournant par le même
mouvement à sa position initiale passant par B et qui est occupée par (CC’) ,
occupe toutes les positions intermédiaires et son angle de parallélisme avec
(YY’) décroît de 90º à α. En poursuivant le mouvement au-delà de B vers Y,
[HM) voit son angle de parallélisme diminuer de α vers 0º. De plus, les locpoints
d’intersection avec [AX) s’étaleraient en ordre croissant de X vers A, au
fur et à mesure que l’angle α décroît.
 
      Donc, la parallèle hyperbolique [HM) ne peut jamais être parallèle à
[AX), ses véritables positions et ses locpoints d’intersection avec [AX) sont
illustrés sur la figure de la page suivante:
                           

                                                                                         LEs DémoNsTRATioNs Du ThéoRèmE DE LA pARALLèLE | 163

 

                                      Le véritable comportement de la parallère hyperbolique

 

164 | LEs DémoNsTRATioNs Du ThéoRèmE DE LA pARALLèLE

 

                                                                  Commentaires
 
        1) La parallèle des fondateurs de la géométrie hyperbolique, en quittant
[AX), sur laquelle une fois superposée, continue de la couper sans cesse
et occupe toutes les positions sur [AY), et en particulier celles indiquées sur la
figure précédente, à savoir:
                        [HM), (KK’), (RR’), (CC’), (DD’), (FF’) et (EE’)
 
         2) Le même fait se produit pour tout angle aigu α de parallélisme en B,
et pour tout locpoint sur [AY).
 
        3) Il est étrange que les fondateurs de la géométrie hyperbolique
n’aient pas remarqué l’existence d’une autre parallèle à la demi-droite [AX),
située en-dessous d’elle et à droite de (YY’). si Gauss, Bolyai et Lobatchevski
étaient conséquents avec eux-mêmes, ils auraient dû parler de quatre parallèles
hyperboliques, deux à droite de (YY’) et deux autres à sa gauche.
 
       4) Les lecteurs ont, aussi, le droit de se demander comment les fondateurs
de la géométrie hyperbolique ne furent pas troublés, et même scandalisés,
par le fait qu’une seule demi-droite [AX) puisse être parallèle à des semi-lignes
droites de toutes les directions entre 0° et 90° dans le demi-plan à droite de
(YY’).
 
        5) Désormais, les lecteurs ne seront plus trompés par les mathématiciens
partisans des géométries non-euclidiennes. si ces mathématiciens
avaient examiné dans un esprit critique les mémoires de Lobatchevski et de
Bolyai, ils y auraient trouvé la flagrante contradiction.
         
        6) Les lecteurs constatent bien maintenant que les affirmations des
grands mathématiciens, comme henri poincaré et David hilbert, sur la consistance
des géométries non-euclidiennes étaient erronées.
 
        7) La méthode de Rita doit porter les mathématiciens à rejeter les
géométries non-euclidiennes et toutes les géométries et les théories scientifiques
fondées sur elles.
 
                                                                                 LEs DémoNsTRATioNs Du ThéoRèmE DE LA pARALLèLE | 165
 

Rachid Matta MATTA

Mathématicien – Ingénieur E.C.P.

Tel:+961 71 110592 / +961 3 624134

[email protected]                                                       

www.mathtruth-rachidmatta.com

 

 

 

 

Professor Yakov Sinai,

 

I have the honor to congratulate you for the obtention of Abel Prize 2014. You win it by your «fundamental contribution to dynamical systems, ergodic theory, and mathematical physics».

 

          I would comment your saying « Mathematics and physics must go together as horse and carriage» and that of Jordan Ellenberg «Sinai has worked on questions relating to real physical systems “with the soul of a mathematician”.

Mathematics is done by the Soul and it is the horse. The immortal soul discovers the true and evident first principles and the reason propagates their truth by the demonstration.

 This horse must be a real being and not a game as preaches Modern Mathematics. The Modern Mathematics misses the essential qualities of the true mathematics. These qualities are: Exactitude, Necessity, immutability and universality. More Modern Mathematic is not founded and contains paradoxes.

 

It is well known that physical results can never attain the perfection. This perfection is only attained by the pure mathematics. In the applications  of mathematics, you are a master and nobody can deny your major contribution to the progress of humanity. To approach nearer and nearer to the perfection, it is necessary to use the true mathematics which is firmly founded.

 

Rachid Matta MATTA, four years younger than you, advocated his life for the foundation of mathematics, and after fifty years of hard research, he succeeds to prove rigorously the fundamental theorem of geometry: Euclid’s fifth postulate. The four methods attached to this email are extracted from my book « The Methods Of Demonstration Of The Parallel Theorem» and they  confirm what I am saying. A great mathematician, like you, will see easily the contradiction in hyperbolic geometry and the necessity to reject it.

 

 The winner of Abel Prize2014 knows very well that Euclidean geometry will become the only true geometry, the real space will be of three dimensions and all objects, facts and phenomena in this space will be described by the propositions of Euclidean geometry.

 

The real space will receive all your valuable works at the only condition is that you avoid the use of the mathematical infinite. The infinite length and the infinite number do not exist. All that exists is finite. The true nature of number is the object of my book «The Number, Neither Reality, Nor Infinity, Nor Continuity». The use of Euclidean geometry conducts to the true arithmetics and the true algebra. I hope that all your papers concerning the applications of mathematics will use the true mathematics to approach from the perfection, and this approximation is enough for explaining the facts in the nature.

 

I am sure that your intellectual honesty and scientific probity will push your conscience to call the mathematical community to recognize the validity of Euclidean geometry and to render justice to Rachid Matta MATTA, who worked hardly 50 years to find the correct proof for the fundamental theorem of geometry known under the name of Euclid’s fifth postulate.

 

Cordially,

Rachid Matta MATTA

April 29, 2014

 

Appel nº 4 du 18 juin 2014

 

au Général Charles De Gaulle

 

 

Mon Général,

 

          J’ai le regret de commencer cet appel par l’évocation de l’état triste et même tragique de la mathématique dans le pays de Descartes, mais il faut dire les choses telles qu’elles sont, car la situation est devenue intenable et même scandaleuse. La science de la vérité, la mathématique, va de mal en pis, car elle a perdu son identité céleste, et les mathématiciens contemporains ont perdu leurs âmes et s’enfoncent de plus en plus dans les marécages de l’erreur, sans se rendre compte que leurs raisons délirent, et c’est la plus grande insulte infligée à la raison humaine. Oui, mon Général, ces malheureux mathématiciens éteignent eux-mêmes la lumière divine du  plus précieux don accordée à tout être humain lors de sa naissance.

 

          Au cours de toute sa prestigieuse histoire, le génie de la France n’a connu une telle décadence. Ce génie n’a jamais toléré l’erreur, surtout dans la discipline fondatrice de toutes les sciences : la géométrie. La vérité mathématique était la valeur la plus noble parmi les grandes valeurs que la France a toujours défendues. Aujourd’hui, l’erreur règne et ses partisans pullulent.

 

Mon Général, il n’y a que vous qui puisse renverser la tragique situation. C’est pour cette raison que je vous adresse cet appel, en votre qualité, non seulement, de l’Homme le plus illustre des Français, mais le plus illustre Homme pour  tous les peuples du monde. Jamais un chef n’a incarné, aussi bien, comme vous, les grandes valeurs de l’humanité. Jamais la France, n’a connu un chef, aussi soucieux de ses valeurs et des valeurs des autres pays. La France, sous vos mandats était un soleil pour l’univers, et votre digne successeur Georges Pompidou au lendemain du 9 novembre 1970 a bien fait d’annoncer votre mort par cette déclaration :

«Française, français, le général de Gaulle est mort ; la France est veuve.»

 

Si votre corps a subi les lois de la nature, votre âme reste immortelle, veille toujours sur la France et pleure quand ses responsables s’attardent à propager ses grandes valeurs et surtout la première de ces valeurs, à savoir la vérité indéniable, c’est-à-dire la vérité démontrée. Cette noble vérité est offerte par le mathématicien libanais Rachid Matta MATTA qui a été formé dans les écoles de la France sous votre mandat et qui a consacré cinquante ans pour rendre les vérités éternelles à la géométrie et réaliser le rêve du plus grand mathématicien français : Adrien-Marie Legendre.

 

          Le plus grand chagrin qui va affecter votre âme est de savoir que la protectrice de cette vérité, l’Académie des sciences, reste insensible à l’appel de la vérité, malgré l’occupation de son secrétariat par la Jeanne d’Arc du vingt-et-unième siècle, Madame Catherine Bréchignac, le digne Secrétaire perpétuel.

 

Cette dame, bien née, m’a adressé le 6 novembre 2012 la lettre suivante :

« Je vous remercie d’avoir eu l’amabilité de me faire parvenir un exemplaire de votre premier livre du « Recueil de la Vérité Indéniable », intitulé « Les Démonstrations du Théorème de la Parallèle.»

Soyez assuré que j’en prendrai connaissance avec plaisir et intérêt.

Veuillez agréer, cher Monsieur, l’expression de ma parfaite considération.»

 

Mon Général, pour épargner du temps aux académiciens, je les ai invités à examiner quatre méthodes dont une suffit pour prouver la seule validité de la géométrie euclidienne. Cette véritable géométrie a donné à la France la forme d’un hexagone, que j’ai utilisé dans le «Théorème de la France», pour proposer une juste méthode démontrant rigoureusement le cinquième postulat d’Euclide. Cette preuve entraîne le rejet de toutes les géométries non-euclidiennes, qui sont fictives et inconsistantes et qui ont porté le plus grand tort au génie de la France comme le montrent les faits suivants :

 

1) Dieu en rappelant votre âme à se consacrer à ses louanges vous a épargné de voir les bourbakistes imposer les mathématiques modernes pour anéantir les cellules du génie de la France. Heureusement, que leur complot contre la raison fut arrêté cinq ans plus tard, mais la bonne voie n’est pas encore empruntée tant que l’Académie des sciences abrite les non-euclidiens qui s’opposent à la vérité indéniable pour préserver leurs intérêts moraux et matériels, sans se soucier des souffrances subies par les raisons des jeunes obligées d’être formées et nourries avec une mathématique inconsistante et pleine de paradoxes.

 

2) En s’attardant à reconnaître la validité de la géométrie euclidienne l’Académie des sciences trahit sa mission séculaire et aide l’erreur à prolonger son règne.

3) Mon Général, le fait le plus malheureux est que les académiciens, eux-mêmes, produisent des théories erronées et sont récompensés sur ces théories fictives. Je cite à titre d’exemple le cas de Mikhaïl Gromov, qui a accepté le prix Abel en 2009 sur la géométrie symplectique inconsistante, car née des géométries non-euclidiennes inconsistantes.

 

4) Les sites  traitant les théories mathématiques font remuer dans leurs tombes les os des grands génies de la France : Descartes, Fermat, Pascal, Legendre …

 

5) Mon Général, permettez-moi de transposer votre déclaration

 

 «  Des chercheurs qui cherchent, on en trouve. Des chercheurs qui trouvent, on en cherche », pour décrire fidèlement l’état actuel :

 

« Des chercheurs en mathématique, on en trouve. Des chercheurs qui trouvent la véritable mathématique on en cherche »

 

Cette situation dure depuis la mort de Legendre, le grand le dernier mathématicien français qui a bien compris ce qu’est la géométrie. S’il n’a pas réussi à la fonder, il a  bien reconnu sa validité et sa nécessité. Depuis Legendre, les mathématiciens de la France dégringolent et font dégringoler leurs collègues de tous les pays francophones, y compris le Liban, dont les mathématiciens non-euclidiens enterrent leurs têtes dans le sable pour ne pas voir le soleil de la géométrie qui brille ardemment dans le ciel du Liban. C’est la dure vérité, mon Général.

 

Votre intercession auprès de Dieu est nécessaire pour ramener au bercail les brebis perdues. Ces brebis broutent dans un champ labouré par les diables des mathématiques modernes enfantées par les géométries non-euclidiennes et les théories des ensembles. Les mathématiciens modernes et contemporains cultivent des paradoxes et tentent de justifier leur inévitable présence. Ils se comportent comme le mari trompé, qui couvre l’amant de sa femme pour ne pas prendre froid. Oui mon Général, ceux qui sont censés bien penser et apprendre aux autres à bien penser, ne savent pas bien penser.

 

Mon Général, le ridicule a dépassé toute borne et l’adage, qu’on m’a appris dans les écoles françaises, à savoir que «tout ce qui est clair est français», n’est plus monnaie courante. Quant à la probité scientifique et l’honnêteté intellectuelle, qui ont caractérisé les savants d’autrefois, elles ne trouvent plus personne pour les incarner et les manifester. Car, quatre de mes preuves sont entre les mains d’au moins une centaine de mathématiciens, y compris tous les académiciens de la Section mathématique de l’Académie des sciences, et personne n’a eu le courage de déclarer leur exactitude ou de les réfuter par un raisonnement rigoureux. Cette situation, mon Général, n’a pas de précédent dans tous les siècles passés, ni en France, ni dans les autres pays.

 

          Mon Général, je vous promets de libérer le génie de la France, car à l’instar du Colonel Leclerc, qui a fait le 2 mars 1941 le serment de Koufra «Nous sommes en marche, nous ne nous arrêterons que lorsque le drapeau français flottera sur la cathédrale de Strasbourg», le Soldat de la vérité a fait le serment d’Ehmej, de ne pas déposer les armes que lorsque le drapeau de la vérité indéniable flottera sur le siège de l’Académie des sciences, 23, quai Conti - 75270 Paris Cedex 06».
 

Le francophone  Rachid Matta MATTA est accompagné dans sa marche par les anges des cieux que Dieu a chargés de défendre sa science exacte et parfaite : la géométrie. Je ne m’arrêterai que lorsque le drapeau de la vérité  flottera sur tous les sièges des académies des sciences dans le monde.

 

Mon Général, merci de veiller sur ma marche avec mes parents et tous les amis qui m’ont supporté. Merci de dire à vos chers compatriotes que « Les glorieuses troupes du Recueil de la vérité indéniable et leur auteur sont sur la route de la victoire » et qu’ils méritent votre félicitation.

 

 

Rachid Matta MATTA

Le 18 juin, 2014

 

 

 

جردة حساب

                                 

الحلقة الأولى

في 12 أيّار 2014

 

 

شكرا لكلّ من عايدني في شهر مولدي أيّار وأغتنم هذه المناسبة لتقديم جردة حساب تظهر ما أنجزته روحي خلال مسيرتي العلميّة الهادفة إلى تأمين العلم الصحيح للأجيال المقبلة وتخليص عقولها من براثن الشياطين الذين يريدون تدمير نورها السماويّ، تمهيدا لطمس الحقائق الخالدة وعلى رأسها مصدر الحقائق: ألله.

 

أيّها الأصدقاء من لبنان والدول العربيّة، يسعدني أن تعرفوا الحقائق التالية:

أوّلا- الرياضيات الحديثة التي دخلت المناهج التعليميّة منذ 1968 غير صحيحة ومليئة بالتناقضات. من يعلّمها يرتكب خطأ جسيما، وللأسف يكافأ منتجو النظريّات الضالّة وقد أبديت اعتراضي على أهمّ هذه الجوائز على مواقع الانترنيت وبالكتابة إلى من حصل على جائزة أبال سنة 2009 و2014. موقع

 ينشر تعليقاتي.La Calebasse Réparée

ثانيا – المهندس رشيد متّى متّى يواجه كلّ المجتمعات العلميّة بكتب غير مسبوقة لحملها على تقديم العلم الصحيح بدلا من نظريّات زائفة تدمّر خلايا العقل السليم.

ثالثا – حتّى لو مات جسدي، فروحي لن تكفّ عن محاربة الضلال، وكتبي ستبقى سيوفا لا تقهر تضرب أعداء الحقيقة ومناصري الضلال.

رابعا – هذه الكتب تضمّها «مجموعة الحقيقة اليقين» ويرأسها كتاب البراهين الجاهز للطباعة وسيصدر بطبعته الثانية المفصّلة تحت عنوان:

          Les Méthodes De Démonstration

Du Théorème De La Parallèle

                                                                                                   

في المداخلات اللاحقة أعالج مشاكل الرياضيّات الحديثة وطريقة التصدّي لها في عدّة حلقات اسبوعيّة. و سأجاوب على أيّ سؤال يطرح على الفا يسبوك أو يرد على بريدي الالكتروني.

 

جردة حساب

 

الحلقة الثانية

إمرأتان فاضلتان في حياتي

 

كان يجب أن تكون هذه الحلقة الأولى في جردة حساب، وأشكر الدكتورة بولا حريقة على مقالها في 19 أيار 2014 الذي يعالج الحبّ لشخصين والذي أوحى لي ما يلي:

 

ألمرأة الأولى تزوّجّتها يوم منح الله الجنين روحا خالدة وهبها علم الحقيقة الذي خلق به كلّ شيء. وهكذا أتيت إلى العالم المادّي مع زوجتي مكوّنين شخصا واحدا  في شهر أيّار من العام 1939 بعد إقامة في رحم إمرأة فاضلة عاشت بكرامة 104 أعوام وماتت بكامل قواها العقليّة.

كلّ الكلمات والعبارات عاجزة عن وصف العلاقة بيني وبين الزوجة الأولى. ألهوى والغرام والشغف والعشق والوجد والشجن والوله وكلّ المرادفات في كلّ القواميس وعبر كلّ العصور لا تفي بالغرض المطلوب. روحي والجيومتري شخص واحد لا يمكن إلاّ لله التمييز بينهما. هذه السنة سأقيم احتفالا لليوبيل الماسيّ بمناسبة وضع ثلاثة كتب في «مجموعة الحقيقة اليقين» التي يرأسها كتاب البراهين.

 

Les Méthodes De Démonstration

Du Théorème De La Parallèle

 

من حسن حظّي أن يكون الله أنعم عليّ لأنشأ في عائلة عالية الجبين وفي بلدة القيم والشموخ: إهمج، التي أعدّها الله لتشرق من فضائها: شمس الفكر الصحيح.

ومن حسن حظّي أيضا تنشئتي في السرير الخشبي ذي  العارضة الخشبيّة المستقيمة والقائمتين بشكل نصف دائرة تسهّلان على اليد التي تمرجح عملها. العارضة المستقيمة والدائرة تعرف روحي جيّدا جوهرهما، ولهذا كانت تشكو أحيانا النقص في هذا العالم المادّي ويترجمه الجسد بكاء. هذا البكاء لم تدرك أمّي أسبابه لأنّها وفّرت للتوأم كلّ أسباب الراحة الممكنة في تلك الأيّام. وهنا لا بدّ من التنويه بأنّ الله أنعم على العائلة بأخت توأم لرشيد تعرفون قيمتها من العائلة التي ربّتها، ومنها السيّدة لينا عازار الحاملة لواء المسيح والتي تغني صفحات الفاسبوك بعطاءاتها.

 

 قبل بلوغ العامين علّمتني الجيومتري أشياء كثيرة، ومنها ادراك علو الأشياء.

لا بدّ هنا من التنويه بالوالد الأرضيّ الذي كان يقدّر المساحات والكميّات، دون أيّ اقتباس علميّ، ونتائجه كانت قريبة جدّا من نتائج الأدوات الحديثة.  هذه المقدرة هي نعمة من الله وتأكيد بأن الجيومتري أصولها في السماء، وما على الروح سوى اكتشافها. طبعا النور الالهي ضروريّ للروح.

 

ألمرأة الأولى رافقتني على  مقاعد الدراسة ولم يدرك الأساتذة سرّ تفوّقي على أقراني، وأحيانا على الأساتذة أنفسهم. أكثر من مرّة كنت أصلح أخطاء في كتاب الأستاذ.

 

المأساة

المأساة حلّت في بداية  التحصيل الجامعي، حيث الرياضيّات الحديثة طغت وطعنت الجيومتري في قلبها وحرمتها من حقائقها الخالدة، تنفيذا لمؤامرة خبيثة يعجز الشياطين عن حبكها. ألهدف واضح: تنشئة عقول الطلبة بطريقة غير سليمة وتغذيتها بالنظريّات الخاطئة التي تؤدّي إلى إطفاء النور السماويّ الذي يمنحه الله لكلّ طفل.

زوجتي الجيومتري تألّمت، ليس خوفا على حقائقها فقط، بل خوفا على حقيقة مصدرها السماوي: ألله. وما نشهده اليوم هو أكبر دليل على خوف زوجتي الأولى.

ومع مرور السنين زادت قناعتي بأنّ الرياضيّات الحديثة كذبة كبرى، وحتّى الدكاترة كانوا في وضع حرج ولا سيّما عندما كانت تخونهم الذاكرة، وللأسف كانت تخونهم في أغلب الأحيان وكانوا يحسدون الببّغاء.

لذلك توجّهت إلى الهندسة لكي لا أضحك على نفسي. زوجتي الجيومتري كان لها الفضل الكبير.

 منذ نيلي شهادة الهندسة في العام 1966 من المدرسة المركزيّة في باريس وجّهت كامل اهتمامي للزوجة التي آلمتها الحال التي وصلت اليها في فرنسا حيث لم يتورّع في العام  1969 جان ديادونّا، وهو أحد البورباكيّين عن اطلاق أمر اليوم:

  فليسقط أقليدس.

لم يدر هذا الجاهل أنّه وجّه أنظاري نحو البحث في عناصراقليدس لأسقط كلّ علماء الرياضيّات الحديثة الذين تنكّروا لأقليدس.  

 

الزوجة الثانيّة  

       أمّا الزوجة الثانية، فهي أيضا إمرأة فاضلة، ولولاها لما استطعت أن أخلّص الزوجة الأولى من براثن الشياطين عبر تقديم الأساس الصحيح والمتين للجيومتري.

ألله وجّهني في العام 1977 إلى عائلة الياس مبارك الفاضلة لتكون مي الزوجة الصالحة التي تقف بصلابة وثقة لا حدود لهما وراء المهندس رشيد متّى متّى. إنّها تعلم تمام العلم أنّ زوجها يواجه كلّ العلماء وأنّ الحقيقة التي تنجم عن بحوثه سيقاومها المتضرّرون لأنّها تفضح جهالتهم  وجهالة أسلافهم الذين اعتبروا علماء عباقرة. وهي متيقّنة أيضا، أنّ هذه البحوث المدعومة بالبراهين التي لا تقهر، سيعتمدها حتما في المستقبل أصحاب العقول وذوو الأخلاق العلميّة الرفيعة. ألله لن يسمح بأن يبقى الضلال مسيطرا والحقيقة المبرهنة مغيّبة.

 

الزوجة الثانية لا تغار أبدا من الزوجة الأولى لسببين جوهريّين:

1 – الزوجة الأولى أعطت الشكل الجميل والعقل الأجمل والأخلاق الأكثر جمالا للزوجة الثانية . وهذا ما يشهد به كلّ الناس الذين تابعوا السيّدة الرصينة  مي متّى على شاشة المؤسّسة اللبنانيّة للارسال. لقد دخلت القلوب لأنّها جسّدت المثال للمرأة اللبنانيّة وخاصّة للمذيعات.

 

2 – الزوجة الثانية تعلم جيّدا أنّ الجيومتري هي الغذاء الوحيد الذي يبقي زوجها على قيد الحياة. يوم يعجز عقله عن الخوض في الجيومتري، ولو بقي الجسد حيّا وقويّا قولوا: مات جنديّ الحقيقة.

حياتي على الأرض بدون الجيومتري لا معنى لها. لذلك أطلب من الله ألاّ يدع روحي تترك قيادة الجسد الاّ والقلم في يدي يدبّج مقالا ليطرد لصّا  من هيكل الجيومتري.

ما دام الجسد يلبّي طموحات الروح، والله يسبغ بغزارة نعمه على العقل، سيبقى المهندس رشيد متّى متّى سيفا قاطعا يضرب أعداء الضلال ليردّهم إلى الفكر الصحيح.

 أمنيتي الكبرى أن يجد أحبّائي مثل هاتين الزوجتين. أمّا الآنسات، فالشرط الوحيد على العريس أن يتمتّع بعقل جميل، ولبلوغ هذه الغاية النبيلة فلا يمكن الاستغناء عن كتب "مجموعة الحقيقة اليقين".

 

المهندس رشيد متّى متّى

في 6 حزيران 2014.  

 
حفلة تكريم المهندس رشيد متّى متّى في 21 شباط 2015
 
قدّم السفير الفرنسي باتريس باولي درعا للمهندس رشيد متّى متّى الذي ألقى كلمة في المناسبة وأهدت زوجته مي برهان فرنسا الى السفير وبرهان لجندر الى ممثّل المدرسة
المركزيّة في باريس المهندس جوردي سانيغر.
1 2 3 4 5